Accueil » Culture béarnaise » Les personnages de la Pantalonada

Les personnages de la Pantalonada

Estructura deu defilat / Structure du défilé

Los Blancs o Beròis/ Les Blancs ou Blancs

  1. Los Esquirons / Les porteurs de cloches
  2. Los Abans-corrièrs / Les avant-coureurs
  3. Los Questaires / Les quêteurs
  4. Los Fesilhèrs / Les gendarmes
  5. Los Banderolèrs / Les porte-drapeaux
  6. Los Tabardaires / Les joueurs de tambours
  7. Los Pantelons / Les Pantelons
  8. Los Arlequins / Les Arlequins
  9. Los Pastors / Les Pasteurs
  10. Los « Beròis » / Les « Jolis »
    1. Lo Cavalet / Le Chevalet
    2. Lo Gat / L’Homme chat
    3. Lo Porcatèr / Le Porcher
    4. La Cantinèra / La Cantinière
  11. Lo Monsur e la Dauna / Le Monsieur et la Dame
  12. Lo Paisan e la Paisana / Le Paysan et la Paysanne
  13. La Poralha / Les enfants

La cort deu Rei / La cour du roi

  1. Lo grop Sent Pancard
    1. Sent Pançard / Carnaval
    2. Carronha / Charogne sa femme
    3. Las Palhassas / Les bouffons
    4. Quaresma / Carême
  2. Lo grop de l’Ors
    1. L’ors / L’ours
    2. L’orsatèr / L’ours et le montreur d’ours
    3. Los aulhèrs, los cans e las aulhas / Les bergers, les chiens et les brebis
  3. Bacús e las Polomas / Bacchus et les Polomes

Los Negres o Lèds / Les Noirs ou Laids

  1. Los Esquirons / Les portes cloches
  2. Los Banderolèrs / Les porte-drapeaux
  3. Los Sapurs / Les sapeurs
  4. Los « Beròis » / Les jolis
    1. Lo Cavalet / Le Chevalet
    2. Lo Gat / L’Homme chat
    3. Lo Porcatèr / Le Porcher
    4. La Cantinèra / La Cantinière
  5. Los Crestadors / Les hongreurs
  6. Los Manescaus / Les maréch- ferrants
  7. Los Remolaires / Les rémouleurs
  8. Los Maquinhons / Les maquignons
  9. Los Cauterèrs / Les chaudronniers
  10. Los Bohèmis / Les bohémiens
  11. Los Cosinèrs / Le cuisiniers
  12. Los Perrequèrs / Les chiffonniers
  13. Los Ramonaires / Les ramoneurs
  14. Los mestieròts / Les petits métiers
    1. Lo barbèr o perruquèr / Le barbier
    2. Charlatan / Charlatan
    3. Lo fotografe / Le photographe
    4. Lo molièr / Le meunier
    5. Los ceraires e brossaires / Cireurs brosseurs
    6. Lo pòrta-Jules / Le porte pot de chambre
    7. Lo curat e la goja / Le curé et la bonne
    8. Los paissaires / Les boulangères
    9. Lo gasetaire / Le Colporteur de nouvelles
    10. Lo lunetaire / Le lunetier
    11. Lo crofetaire / Le colporteur de marchandises
    12. Los perrequèrs / Les chiffonniers
    13. Lo lobatèr / Le chasseur de loups
    14. Lo crabèr / Le chèvrier
    15. Los escobaires / Les balayeurs
  15. Las broishas / Les sorcières
  16. Los Timponèrs / Les fêtards
  17. Las aurostèras / Les pleureuses
  18. Los pompièrs / Les pompiers

Lo Panteon pirenenc Le Panthéon pyrénéen

  1. Los gigants / Les géants
    • Milharís, Mulat Barba, Lo Becut, Lo Boc negre
  2. Las Cabòssas / Les grosses têtes
    • Trufandec, Sarra caishau, Os de mala cama

Los Blancs o Beròis / Les Blancs ou Beaux

Le blanc est associé à la pureté, à la noblesse, à la discipline et à l’excellence.

Les blancs sont les autochtones, les bons danseurs.

1. Los esquirons blancs / Les porteurs de cloches

  • Simbolica / Symbolique

Ils « nettoient » les impuretés de l’air. Ils protègent des méchancetés du ciel : foudre, feu, grêle, coups de vent…

  • Ròtle / Rôle

Ils tiennent au bout d’un manche des cônes décorés qu’ils agitent pour en faire tinter les sonnailles. D’autres portent des barres de bois auxquelles sont suspendues des cloches de vaches.

  • Costume

Longue tunique de toile écrue avec large tresse de tissu multicolore à l’encolure et tombant sur l’épaule.
Tresse autour de la tête.
Jambières et brassières de même tissu avec bandes multicolore.
Maquillage blanc et rouge à lèvres. Barres  de sonnailles.

2. Los abans-corrièrs / Les avant-coureurs

  • Simbolica / Symbolique

Ils expriment la croyance de l’homme en des forces irrationnelles. Ils « nettoient  les impuretés » de la terre en chassant les peurs et les mauvais esprits (tremblements de terre, éruptions, …).

  • Ròtle / Rôle

Ils balaient le sol devant le défilé selon une chorégraphie rituelle. Ils annoncent l’arrivée de la Pantalonada à la manière des gardes champêtres en criant dans un  porte-voix.

« Avís au public » Avis au public
« Tot cadun qu’a un melic » Tout le monde a un nombril
« Los uns que l’an gran » Les uns l’ont grand
« Los autes que l’an petit » Les autres l’ont petit

  • Costume

Tunique ample descendant au genou de couleur bleu nuit bariolée avec collerette jaune rapportée.
Pantalon jaune ou rouge.
Petit bonnet tricorne rouge orné d’un pompon.
Balai court fait de raphia multicolore.
Porte-voix en bandoulière.
Maquillage couleur feu.

3. Los questaires / Les quêteurs

  • Ròtle / Rôle

A pied, à cheval ou sur échasses, ils sont munis de perches, qu’ils tendent vers le public et les fenêtres des maisons pour récolter, comme cela se faisait autrefois argent et victuailles. Ils taquinent les gens avec leur perche.

  • Costume

Ils sont vêtus d’un pantalon noir, d’une veste bleue avec décoration traditionnelle argentée manches et dos.

Plastron blanc avec décoration argentée.
Ceinture blanche
Béret noir galonné argenté et pompon argenté.
Chaussures noires
Les perches peintes en bleu et argenté sont équipées à leur extrémité, de petits cônes de tissu bleu.
Pour les échassiers, costumes de création.

4. Los fesilhèrs / Les gendarmes

  • Simbolica / Symbolique

Ils incarnent l’ordre, la discipline. C’est la volonté de conquête.

  • Ròtle / Rôle

Ils pastichent la fonction : ils sont disciplinés à l’extrême.

Autrefois ils donnaient le signal de départ par des salves de mousquets tirées en l’air.

En tête du défilé, sur une ligne, ils occupent toute la largeur de la rue. Le chef est au milieu. Ils parlent avec leur sifflet et gesticulent beaucoup.

Ils écartent la foule pour permettre le passage du cortège.

Ils régulent l’allure du défilé.

Aux arrêts, ils peuvent se mettre en rond pour chanter.

  • Costume

Pantalon noir

Veste sans manche s’enfilant par la tête et s’attachant sur le côté. Elle est en gros velours bleu, barrée de bandes en simili rouge.

Epaulettes rapportées de couleur rouge avec galons blancs. Elles sont de couleur or pour le chef.

Le képi est bleu et très haut, avec bandes rouges et lanière au cou. Il est rouge pour le chef.

Gants blancs.

5. Los banderolèrs blancs / Les porte-drapeaux blancs

  • Simbolica / Symbolique

Le drapeau symbolise l’appartenance à un groupe ou l’autorité qu’il représente (Pays, ville, seigneurie…)

  • Ròtle / Rôle

Le drapeau blanc est devant. Le banderolèr le fait virevolter dans un sens puis dans l’autre quand il le change de main.

Derrière suivent, alignés, trois drapeaux béarnais : deux petits encadrant un grand. Les banderolèrs marchent en faisant tournoyer leur drapeau. Les mouvements sont très amples pour le grand.

  • Costume

Veste et pantalon noirs, béret blanc avec pompon et galon noirs, foulard à carreaux bleus.

Drapeaux : un petit blanc court et trois Béarnais (deux petits et un très grand).

6. Los tabardaires / Les joueurs de tambour

  • Simbolica / Symbolique

Le roulement du tambour figure le son primordial de la création de l’univers. Il est la voix des puissances protectrices qui garantissent les richesses de la terre.

  • Ròtle / Rôle

Ils donnent son rythme au défilé : rythme lent, solennel et envoûtant.

  • Costume

Tenue traditionnelle du musicien des fêtes locales : chemise blanche, pantalon blanc, ceinture en tissu rouge, béret rouge et foulard à carreaux.

7. Los Pantelons / Les danseurs

  • Simbolica / Symbolique

C’est l’ordre, la discipline.

  • Ròtle / Rôle

Ils donnent leur nom à la Pantalonada. Ils dansent lo Pantelon et sont souvent importunés par los Arlequins.

  • Costume

Pantalon blanc et chemise blanche avec manches agrémentées de nœuds, de rubans. Ceinture jaune ou rouge. Espadrilles. Béret noir à pompons jaunes ou rouges suivant la couleur de leur ceinture.

Bâton symbolisant l’ancien fleuret.

  • Dança / Danse 

Lo Pantelon

8. Los Arlequins / Les Arlequins

  • Simbolica / Symbolique

Les légendes médiévales assimilaient Arlequin à un mauvais génie, un petit diable nocturne malfaisant, d’où le masque noir qu’il porte toujours.

Il était naïf, pauvre et vêtu de loques. Il cousait des morceaux de tissu pour cacher les trous. Devenu le plus vivant de la comedia dell’arte, rusé et cynique, son costume s’est stylisé : triangles symétriques, puis losanges rouges, jaunes, bleus et verts.

Jeune, Arlequin gardait les vaches, muni d’un bâton appelé « la batte d’Arlequin ».

  • Ròtle / Rôle

Groupe de danseurs semi-burlesques qui suit les Pantelons.

Ils les contrefont et les perturbent dans leur danse en s’efforçant de les mettre en difficulté.

  • Costume

Veste et pantalon : losanges de couleurs disparates.

Mi masque noir ou grimé de noir.

  • Dança / Danse 

Saut de satan / Danse du diable

9. Los pastors / Les pasteurs

  • Simbolica / Symbolique

Ils représentent le monde pastoral (vachers et bergers des montagnes)

  • Ròtle / Rôle

Ils mènent leur troupeau. Ils font un passacarrèra.

  • Costume

Homme en habit de travail : camisole bleue, pantalon foncé, béret.

Femme en habit de tous les jours : jupe longue, blouse, châle, coiffe blanche et capulet noir.

  • Dança / Danse 

Branlo / Branle en chaîne et en couple.

10. Los  Beròis  blancs / Les  Jolis  blancs

La cantinièra / La cantinière

  • Simbolica / Symbolique

Elle incarne la  femme libérée.

  • Ròtle / Rôle

C’est un homme déguisé en femme, autoritaire et criarde, aux formes généreuses qui n’a pas froid aux yeux. Maîtresse de Sent Pançard, c’est l’ennemie jurée de Carronha.

  • Costume

Veste bleue galonnée. Jupe rouge, tablier blanc, corsage blanc, coiffée d’un très joli chapeau.

Elle danse avec un petit tonneau sous son bras. Elle agite un mouchoir.

  • Dança / Danse

Dança deu veire / Danse du verre en alternance avec la Matelòta

La Gavòta / La Gavote

Lo porcatèr / Le porcher

  • Simbolica / Symbolique

C’est la virilité et la puissance associées au sang rouge de la vie. Son bâton symboliserait une verge. Les sonnailles de sa ceinture annoncent son arrivée ; c’est lui qui réveille les « sens ». C’est un vendeur de cochons, un personnage rutilant, (le cochon étant symbole d’aisance).

  • Ròtle / Rôle

Il est très fier. C’est un coureur de femme. Il les accoste toutes.

  • Costume

Veste rouge avec un magnifique plastron et pan­talon noir.

Guê­tres en laine blanche.

Béret rouge orné de galons et de petits pompons jaunes.

Une grosse ceinture rouge : la cinta et un énorme portefeuille.

Une badine courte ou un nerf de bœuf.

  • Dança / Danse

Dança deu veire / Danse du verre, La Gavòta / La Gavote

Lo cavalet / Le cheval jupon

  • Simbolica / Symbolique

Le cheval est symbole de fertilité et d’abondance, de puissance créatrice, de force sexuelle.

  • Ròtle / Rôle

Le danseur imite les ruades d’un cheval en tenant son cheval-jupon par l’encolure ou les rênes. Il a un beau port.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Dab los Manescaus / Avec les Maréchaux-ferrants

Il boite. Les maréchaux l’attirent avec de l’avoine. Ils l’encerclent, s’en saisissent et le ferrent avec leur marteau, leur pince et leur fer. Le Cavalet repart sans boiter.

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle

Dab  los crestadors / Avec les hongreurs

Los crestadors tentent de le châtrer. L’un d’eux essaie de le prendre au piège en tendant une corde au sol mais lo Cavalet saute à cha­que fois par dessus l’obstacle. Le chef crestador tente à son tour. Il ne s’en tire pas mieux. Il demande à son employé de tenter de nouveau ; cette fois-ci il réussit. Pendant la castration, los crestadors jettent en l’air les testicules : deux pommes de terre sur lesquelles los bohèmis se précipitent. Lo cavalet blessé, vacille soutenu par los crestadors. Ses forces lui reviennent petit à petit. Guéri, il exécute une série d’entrechats : los triscats.

  • Costume

Veste rouge ornementée de galons jaunes dorés. Le cheval jupon est constitué d’une carcasse rectangulaire de bois ou d’osier, recouverte de tissu et d’un volant de dentelle sur tout le pourtour descendant jusqu’aux genoux du danseur. Sur le devant de la carcasse est fixée par le cou une petite tête de cheval avec des rênes.

  • Dança / Danse

La Dança deu veire / Danse du verre, la Gavòta / La Gavote

Lo gat / L’homme chat

  • Simbolica / Symbolique

Le chat incarne à la fois le bien et le mal ce qui s’explique par son attitude douce et sournoise. Ce personnage tire son nom de l’accessoire qu’il manipule, « lo gat », qui symbolise la vivacité, la foudre : en se dépliant, il imite le chat qui bondit.

Il est sensé attirer la pluie sur les futures récoltes.

  • Ròtle / Rôle

C’est un bon danseur, un personnage amusant. Voleur comme un chat, il subtilise des objets, pince et taquine les femmes avec son instrument.

  • Costume

Pantalon jaune tout galonné. Veste bleue décorée de minuscules nœuds de rubans jaunes et verts.

Il tient « lo gat » sous le bras gauche.

  • Dança / Danse

Dança deu Veire, Gavòta

11. Lo Monsur e la Dauna / Le Monsieur et la Dame

  • Simbolica / Symbolique

Ils sont l’incarnation de l’autorité.

  • Ròtle / Rôle

Ils représentent le monde urbain, la dignité bourgeoise de bon ton. Ils saluent poliment le public. Ce sont eux qui finançaient les frais de la Pantalonada et qui ordonnaient le défilé. Ils sont donc les patrons du défilé.

Ce sont d’excellents danseurs.

  • Costume

Lui : redingote, canne à pommeau, haut de forme, gants…

Elle : robe et chapeau, ombrelle…

  • Dança / Danse

Lo quadrilh / Le quadrille et le Tica-Marion avec lo Paisan e la Paisana.

12. Lo Paisan e la Paisana / Le paysan et la Paysanne

  • Simbolica / Symbolique

C’est la sagesse terrienne.

  • Ròtle / Rôle

C’est le monde rural dans toute sa simplicité, son naturel, sa joie de vivre. Il conduisait autrefois l’attelage de Sent Pançard.

  • Costume

Lui : camisole bleue, pantalon de travail à rayures, béret noir et agulhada / aiguillon.

Elle : robe paysanne avec tablier, foulard dans les cheveux.

  • Dança / Danse

Lo quadrilh / Le quadrille et le Tica-Marion avec lo Monsur e la Dauna

13. La poralha / Les enfants

  • Ròtle / Rôle

Troupe nombreuse et bruyante des enfants de la rue qui chantent lo pica hòu

Pica hòu hòu hòu

Pica palha palha palha

Pica hen hen hen

Las iròlas que hèn ben

E los esquilhòts tanben

Si no’m plenhatz lo sacotet

Que’vs panaram lo mainadet

  • Costume

Habit de petit  béarnais : camisole ou tablier.

  • Dança / Danse

Lo Jan Petit , la farandòla


La cort deu Rei / La cour du roi

1. Lo grop Sent Pançard / Le groupe…

Sent Pançard

  • Simbolica / Symbolique

Il représente l’état de déliquescence et les contradictions de la société.

  • Ròtle / Rôle

C’est le roi du Carnaval : jovial, fêtard, jouisseur, goinfre, orgueilleux, à la fois généreux et profiteur. Il provoque la foule par ses outrances verbales. Sur sa charrette, il parade tout au long du défilé ne sachant pas le sort qui lui est réservé.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Dab lo mètge / Avec le médecin

Il est victime de divers attentats. Blessé, il gesticule et crie sa douleur ; il s’évanouit. Son médecin personnel se précipite et essaie de le sauver ; rien n’y fait. En désespoir de cause, ce dernier lui fait boire une bonne rasade de vin blanc qui le ramène à la vie.

Jòc de ròtle n°2/ Jeu de rôle

Avec Quaresma :

Celui-ci se tient en embuscade derrière lui et tente de temps en temps de monter de force sur la charrette pour prendre sa place. Quand il y parvient, il se bagarre mais perd toujours la partie. Il fait sentir ses sardines à Sent Pançard qui le chasse à coup de sceptre.

  • Costume

Richement vêtu : chemise blanche matelassée avec magnifique plastron et dentelle aux manches. Pantalon rembourré et gilet assortis dans les tons rouge et or. Il porte un chapelet de saucisses, l’effigie de Sent Porquin autour du cou, d’énormes bagues et une couronne.

Carronha / Charogne

  • Simbolica / Symbolique

Par son allure générale, elle symbolise la permanence du carême.

  • Ròtle / Rôle

Femme de Sent Pançard, elle est acariâtre et à tout point de vue opposée à son époux. Elle veille sur lui jalousement et le réfrène. Elle se désespère du sort qui lui est réservé et pleure beaucoup dans son mouchoir.

  • Costume

Habillée de façon austère : manteau noir, petit chapeau, mantille, grand mouchoir blanc…

Quaresma / Carême

  • Simbolica / Symbolique

C’est l’anti joie ; il est puritain. Il personnalise la période maigre sans viande et sans vin. Cette période dure quarante jours d’où son nom : Carême.

  • Ròtle / Rôle

Personnage maigre, à l’air dégingandé. Il veut renverser  Sent Pançard. Il joue le redresseur de tort en pourfendant la débauche et la luxure.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

Dab Sent Pançard :

Il se tient en embuscade derrière Sent Pançard et tente de temps en temps de monter de force sur la charrette pour prendre sa place. Quand il y parvient, il se bagarre avec lui mais perd toujours la partie. Il lui fait sentir ses sardines et Sent Pançard le chasse à coup de sceptre.

  • Costume

Longue camisole blanche, gril à la main, poireaux dans le dos, parapluie ouvert aux baleines duquel sont attachées des sardines.

Lo mètge / Le médecin

  • Simbolica / Symbolique

C’est l’équilibre du corps et de l’esprit.

  • Ròtle / Rôle

C’est Culape o Cul-Glape (pour Esculape), le médecin personnel de Sent Pançard, un bourgeois un peu bedonnant, posé, calme et très professionnel. Il a fort à faire avec son célèbre client.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Dab los cauterèrs / Avec les chaudronniers :

Les Bohémiens poursuivent Pichon qui a volé son patron ; ils le rattrapent et l’as­somment. Consternation. On appelle lo Metge-Culape qui décide de l’opérer. Il ouvre le ventre de Pichon et en retire des longueurs impressionnantes d’intestins simulés par une chambre à air de bicyclette. Pichon ne se réveillant toujours pas, le médecin essaye un dernier remède : il allume un pétard à ses fesses, celui-ci bondit sur ses pieds, plus gaillard que jamais.

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle

Dab lo barbèr / Avec le barbier :

Lo barbèr installe une personne du public (un complice) sur un caisheton / tabouret pour la raser. Il lui noue une grande serviette autour du cou, la savonne avec beaucoup de mousse à raser et la rase avec un grand rasoir en bois. Malencontreusement il lui tranche la gorge. Le mètge- Culape accourt et après divers essais infructueux pour le ranimer, lui rend la vie en glissant du papier enflammé dans sa braguette.

  • Costume

Vêtu à la mode de la ville : pardessus ou costume foncé, lunettes rondes, montre à gousset, chapeau melon, sacoche noire, accessoires…

Los Palhassas / Les Bouffons

  • Simbolica / Symbolique

Ils ne respectent aucune règle qu’ils bafouent par le rire et l’ironie.

  • Ròtle / Rôle

Ils constituent la garde rapprochée de Carnaval. Ce sont les fous du roi, les bouffons. Ils évoluent autour de sa charrette. Ils n’hésitent pas à se ridiculiser pour déclencher le rire. Ils font des simagrées, des cabrioles et des tas… Ils encadrent St Pançard quand il prend un bain de foule et le ramène régulièrement sur son trône. Ils taquinent bien sûr les femmes

  • Costume

Pantalon et tunique très large en toile de jute bourrés de paille, chapeau de paille,  ceinture en ficelle

2. Lo grop ors / Le groupe ours

L’ors / L’ours

  • Simbolica / Symbolique

Il est le symbole de la sexualité mâle et bestiale, le tentateur de la chair : le diable pour le clergé. Il annonce le retour du printemps.

  • Ròtle / Rôle

Il danse et obéit sagement aux ordres de son maître mais de temps en temps, son instinct animal reprenant le dessus, il s’échappe, soit pour sauter sur une femme du public, soit pour voler un agneau. Dans tous les cas l’orsatèr intervient.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

dab l’orsatèr :

L’ours est attaché à deux chaînes et se tient droit en s’appuyant sur un gros bâton de cornouiller. L’orsatèr le fait danser avec un tambourin.

Il porte des enfants sur son dos pour les guérir de certaines maladies et de la peur.

  • Costume

Combinaison et masque d’ours en poil marron.

L’orsatèr / Le montreur d’ours

  • Simbolica / Symbolique

C’est l’homme civilisé prenant le pas sur la bestialité

  • Ròtle / Rôle

C’est le maître de l’ours. L’orsatèr le fait danser au rythme d’un tambourin.

Il fait monter des enfants sur le dos de son animal pour les guérir de certaines maladies et de la peur. Il soigne également les rhumatismes  en demandant à l’ours de piétiner les malades couchés à terre. Il propose au public des poils d’ours pour préserver de la rage et bien d’autres remèdes dérivés de l’ours pour redonner force et vigueur (baume, graisse et autres « viagra »…).

  • Costume

Veste et pantalon à fleurs, un grand bâton de cornouiller à la main, il tient l’ours au moyen de 2 chaînes, l’une fixée aux narines par un anneau, l’autre fixée au collier.

Dans a musette en bandoulière il porte ses remèdes.

L’aulhèr, los cans e las aulhas / Les bergers, les chiens et les brebis

  • Simbolica / Symbolique

C’est la sagesse et la vigilance. Parce qu’il connaît les étoiles, il retrouve toujours son chemin avec son troupeau.

  • Ròtle / Rôle

Le berger (ils peuvent être plusieurs) mène son  troupeau. Il a fort à faire pour le tenir rassemblé. Il le défend des attaques de l’ours. Il perdra pourtant des agneaux : des acteurs couverts de peaux de brebis.

Les brebis bêlent en suivant le berger, groupées et serrées l’une contre l’autre. De temps en temps, elles s’enfuient en coda l’i sèga / à la queue leu leu.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

Quand l’ours attaque, elles se réfugient contre le berger qui les défend avec son bâton. L’ours en attrape une qu’il va tenter de manger à l’écart dans le public en se couchant sur elle. Mais l’orsatèr et le berger interviennent pour la libérer ; l’orsatèr se confond en excuse.

  • Costume

Le berger : cape sur un gilet en peau de mouton ou camisole bleue, parapluie de berger, bissac, bâton, béret…

Les brebis : 2 peaux de mouton attachées ensemble, pantalon noir, un tee-shirt transformé en guise d’oreilles, une clochette autour du cou.

  • Dança / Danse

Lo Peiroton dab lo bonnet

3. Bacús, las Polomas e los vinhaires / Bacchus, les Polomes et les vignerons

  • Simbolica / Symbolique

Dieu de la vigne, du vin, du renouveau saisonnier mais aussi des défoulements et de l’exubérance. Ils symbolisent la fin des inhibitions, des répressions, des refoulements.

  • Ròtle / Rôle

Enivré par l’alcool, Bacchus, juché sur une barrique portée sur une charrette, est aux anges au milieu de ses Polomas qui n’ont de cesse de l’abreuver. Celles-ci boivent beaucoup. Bacchus regarde béatement le déchaînement que provoque l’ivresse. Elles se vautrent à ses pieds et descendent régulièrement dans le public, lascives et sensuelles, pour lui offrir du vin.

Les vignerons roulent des barriques.

  • Costumes

Poloma : tenue vaporeuse en tulle de couleur pastel…

Bacús : combinaison verte avec  feuilles de vigne et grappes de raisin, couronne de verdure et raisin.

Los vinhaires : chapeau de paille, pantalons à bretelles sur chemise à carreaux.

Los Negres o Lèds / Les Noirs ou Laids

Le noir est associé à l’impureté à la saleté. C’est pour cette raison qu’on appelle Negres / Noirs, ceux qui pratiquent des métiers ambulants  forcément salissants ; des étrangers de passage sans domicile fixe connu.

1. Los esquirons negres / Les porteurs de cloches noirs

  • Simbolica / Symbolique

Les « pendants » des esquirons blancs. Ils « nettoient » les impuretés de l’air. Ils protègent des méchancetés du ciel : la foudre, le feu, la grêle, les coups de vent…

  • Ròtle / Rôle .

Ils tiennent au bout d’un manche des cônes décorés qu’ils agitent pour en faire tinter les sonnailles.

  • Costume

Long costume filiforme en jersey noir et blanc, agrémenté de pompons rouges et jaunes avec un arceau au col, l’autre en bas. Le chapeau a la forme d’un cône recouvert du même tissu avec pompons.

2. Los banderolèrs negres / Les porte enseignes noirs

  • Simbolica / Symbolique

Le drapeau symbolise l’appartenance à un groupe ou l’autorité qu’il représente (Pays, ville, seigneurie…)

  • Ròtle / Rôle

Le drapeau noir est devant. Le banderolèr le fait virevolter dans un sens puis dans l’autre quand il le change de main.

Derrière se trouvent en ligne les trois drapeaux occitans : deux petits encadrant un grand. Les banderolèrs marchent en faisant tournoyer leurs drapeaux. Les mouvements sont très amples pour le grand.

  • Costume

Béret noir avec pompon argenté et galon argenté, veste et pantalon noirs, foulard bleu à carreaux

Drapeaux : un petit noir court et 3 drapeaux occitan, 2 petits et un très grand. .

3. Los sapurs / Les sapeurs

  • Simbolica / Symbolique

Ils incarnent le don de soi.

  • Ròtle / Rôle

Les « pendants » des fesilhèrs. Ils marchent en ligne sur la largeur de la route et ouvrent le passage au cortège en écartant les obstacles, une hache posée sur l’épaule droite.

  • Costume

Un grand tablier de cuir blanc avec sur tenue noire, des guêtres en peaux de mouton, un haut bonnet à poils (le colback) avec miroir, gants blancs, une grande hache en bois.

  • Dança / Danse

Lo pas d’Estiu

4. Los  Beròis  negres / Les  Jolis  noirs

La cantinièra / La cantinière

  • Simbolica / Symbolique

Elle incarne la  liberté de moeurs.

  • Ròtle / Rôle

C’est un homme déguisé en femme, autoritaire et criarde, aux formes généreuses qui n’a pas froid aux yeux. Maîtresse de Sent Pançard, c’est l’ennemie jurée de Carronha.

  • Costume

Veste, jupe et tablier noirs, corsage blanc, coiffée d’un très joli chapeau.

Elle danse avec un petit tonneau sous son bras. Elle agite un mouchoir.

  • Dança / Danse

Dança deu veire / Danse du verre en alternance avec la Matelòta

Lo porcatèr / Le porcher

  • · Simbolica / Symbolique

C’est la virilité et la puissance associées au sang rouge de la vie. Son bâton symboliserait une verge. Les sonnailles de sa ceinture annoncent son arrivée ; c’est lui qui réveille les « sens ». C’est un vendeur de cochons, un personnage rutilant, le cochon étant symbole d’aisance.

  • · Ròtle / Rôle

Il est très fier. C’est un coureur de femme. Il les accoste toutes.

  • Costume

Veste rouge laissant apparaître un magnifique plastron et pan­talon noir.

Guê­tres en laine blanche.

Béret rouge orné de galons et de petits pompons jaunes.

Une grosse ceinture rouge : la cinta et un énorme portefeuille.

Une badine courte ou un nerf de bœuf.

  • Dança / Danse

Dança deu Veire / Danse du verre

Lo cavalet / Le cheval jupon

  • Simbolica / Symbolique

Le cheval blanc est symbole de fertilité et d’abondance, de puissance créatrice, de force sexuelle.

  • Ròtle / Rôle

Le danseur imite les ruades d’un cheval en tenant son cheval-jupon par l’encolure ou les rênes. Il a un beau port.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Dab los Manescaus / Avec les Maréchaux-ferrants

Il boite. Les maréchaux l’attirent avec de l’avoine. Ils l’encerclent, s’en saisissent et le ferrent avec leur marteau, leur pince et leur fer. Le Cavalet repart sans boiter.

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle

Dab  los crestadors / Avec les hongreurs

Los crestadors tentent de le châtrer. L’un d’eux essaie de le prendre au piège en tendant une corde au sol mais lo Cavalet saute à cha­que fois par dessus l’obstacle. Le chef crestador puis son employé essaient chacun à leur tour.

Pendant la castration, los crestadors jettent en l’air les testicules : deux pommes de terre sur lesquelles los bohèmis se précipitent.

Lo cavalet blessé, vacille soutenu par los crestadors.

Ses forces lui reviennent petit à petit. Guéri, il exécute une série d’entrechats : los triscats.

  • Costume

Veste rouge ornementée de galons jaunes dorés.

Le cheval jupon est constitué d’une carcasse rectangulaire de bois ou d’osier, recouverte de tissu et d’un volant de dentelle sur tout le pourtour descendant jusqu’aux genoux du danseur. Sur le devant de la carcasse est fixée par le cou une petite tête de cheval avec des rênes.

  • Dança / Danse

Il danse seul lo cavalet (danse du Baïar) et avec les trois autres danseurs la Dança deu veire / Danse du verre

Lo gat / L’homme Chat

  • Simbolica / Symbolique

Le chat incarne à la fois le bien et le mal ce qui s’explique par son attitude douce et sournoise.

Le personnage tire son nom de l’accessoire qu’il manipule, « lo gat », qui symbolise la vivacité, la foudre : en se dépliant, il imite le chat qui bondit.

Il est sensé attirer la pluie sur les futures récoltes.

  • Ròtle / Rôle

C’est un bon danseur, un personnage amusant. Voleur comme un chat, il subtilise des objets, pince et taquine les femmes avec son instrument.

  • Costume

Pantalon noir. Veste noire décorée de petits nœuds argentés.

Il tient « lo gat » sous le bras gauche.

  • Dança / Danse

Dança deu Veire.

Gavòta / Gavote

5. Los crestadors / Les hongreurs

  • Simbolica / Symbolique

Il symbolise la domination de l’homme sur le monde animal. Le rouge du costume rappelle le sang.

  • Ròtle / Rôle

Ce sont eux qui castrent les animaux. Ils passent des anneaux dans le nez des cochons pour qu’ils ne labourent pas le sol.

Ils jouent, sur une petite flûte de pan, lo shiulet de crestador, de petites mélodies pour annoncer leur passage.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle :

Ils mènent un cochon en bois sur roulettes. Ce dernier n’est pas docile. De place en place, ils le castrent en pastichant son cri et en exhibant leur trophée

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle :

Dab los bohèmis

Le chef crestador et son employé marchent en se tenant par les épaules.

Ils boivent du vin à la gourde. L’employé donne une secousse malencontreuse ; le patron est éclaboussé. (Ils peuvent aussi se donner mutuellement à boire d’une façon si maladroite que chacun envoie le jet de sa gourde au visage de l’autre).

Ils prennent enfin position l’un en face de l’autre et le musicien joue lo Patac (La fricassée).

Jòc de ròtle n°3 / Jeu de rôle :

Dab lo Cavalet

Los crestadors prennent leurs dispositions pour châtrer lo cavalet / le cheval jupon. Ils tentent de le prendre au piège en tendant une corde au sol mais ce dernier saute à cha­que fois par dessus l’obstacle. Pendant la castration, los crestadors jettent en l’air les testicules : deux pommes de terre sur lesquelles 2 bohèmis se précipitent. Lo cavalet vacille soutenu par los crestadors. Ses forces lui reviennent petit à petit. Guéri, il exécute une série d’entrechats, los triscats.

  • Costume

Veste rouge et pantalon noir, grand chapeau noir, ceinture rouge.

Une besace avec le matériel du châtreur, une flûte de Pan pendue au cou.

  • Dança / Danse

La Fricassèira  o Patac

6. Los manescaus / Les maréchaux-ferrants (5)

  • Ròtle / Rôle

Ils déambulent dans la rue en traînant des fers sur le sol.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle :

Ils vont chercher une personne du public qu’ils entraînent près de l’enclume pour la ferrer : celle-ci se tient aux tailles de deux manescaus ; un troisième lui tient le pied pendant que le patron tente de le ferrer, aidé par son apprenti qui lui passe les clous… Ceci, bien sûr, en évitant les ruades néfastes…

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle :

Dab lo cavalet

Les maréchaux attirent lo cavalet, qui boite, avec de l’avoine. Ils l’encerclent, s’en saisissent et le ferrent avec leur énorme marteau, leur énorme pince et leur énorme fer. Le cavalet repart sans boiter

  • Costume

Bleu de travail, tablier de cuir, chemises à carreaux, béret noir.

Outils de ferrage : pinces, marteaux, enclume, fers.

7. Los remolaires o ganhapetits / Les rémouleurs

  • Ròtle / Rôle

Patron et ouvriers proposent leurs services pour aiguiser tout ce qui peut l’être : couteaux, ciseaux, parapluies, cannes, pieds…

Jòc de ròtle / Jeu de rôle :

L’ouvrier se fait disputer par son patron parce qu’il ne tourne pas la meule dans le bon sens. Le patron lui montre dans quel sens tourner mais l’ouvrier se trompe en toute bonne foi parce qu’il est en face ; d’où l’incompréhension qui dégénère en querelle.

  • Costume

Pantalon et veste de travail (bleus) usagés. Une meule à aiguiser. Béret.

Couteaux en suspend au cou.

8. Los maquinhons / Les maquignons

  • Simbolica / Symbolique

C’est la sournoiserie, la fourberie, la ruse

  • Ròtle / Rôle

Peu scrupuleux en affaires, ils usent de procédés indélicats pour vendre leur bétail. Ils sont prêts à tout acheter à bas prix  et à revendre à prix fort.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle :

Un acteur porte sur la tête un casque avec deux grandes cornes de vache. Il est attaché par une chaîne et tenu par un paysan qui discute avec le maquignon du prix de vente de l’animal avec force gestes et simagrées. Ils en viennent aux mains et se battent avec leur agulhada. La vache en profite pour leur donner des coups de cornes dans les fesses. L’affaire conclue, on se tape la main, on sort les portes-feuilles, on compte les sous et on boit un coup à la gourde.

  • Costume

Blouse noire, gros portefeuille, béret, agulhada.

  • Dança / Danse

Lo Peiroton en sautant par dessus l’agulhada ou le béret

9. Los cauterèrs / Les chaudronniers

  • Ròtle / Rôle

Ils réparent les chaudrons et autres ustensiles percés. Il y a trois personnages principaux :

Caban le patron (du verbe cabar : mettre le fond à un récipient). Il tient un discours lié à l’actualité du village traversé. En général, il s’informe sur les petites choses qui s’y sont déroulées et son discours reprend de façon satirique ces événements. Il n’arrête pas de « crier » après ses ouvriers : « cridar com un cauterèr » / « crier comme un chaudronnier ».

Popon (diminutif de Jausepon, petit Joseph) l’ouvrier docile : il est sérieux au travail.

Pichon (le petit) l’apprenti espiègle : il transporte des chaudrons percés. Il  n’arrête pas de faire des grimaces, de dire des âneries, de perturber le travail des autres.

Jòc de ròtle /Jeu de rôle :

Caban, le patron chaudronnier, vante la qualité et la rapidité de son travail. Un monsur / Un client  lui confie un chaudron troué à réparer. Pendant que Popon l’ouvrier et Pichon l’apprenti se mettent au travail, Caban marche de long en large, impatient. Dans son dos, l’apprenti fait des simagrées. L’ouvrage n’avance guère. Caban est exaspéré par la lenteur appliquée de son ouvrier. Le travail non achevé il remet le chaudron au client. Celui-ci l’examine et voit le jour au travers. Il y plante sa canne et démontre que le trou n’a pas été bouché. Fâché, il retourne le chaudron à Caban qui réprimande ses employés. Ceux-ci se rejettent mutuellement la responsabilité du mauvais travail. Finalement Popon est désigné comme responsable ; il est renvoyé. Pichon a alors l’idée de boucher le trou du chaudron avec son béret. Lo monsur ne voyant plus passer la lumière au travers se laisse berner et paie en lançant en l’air des pièces d’argent. Pichon récupère les pièces mais est agressé par des bohémiens. Ceux-ci le laissent pour mort. Consternacion. On appelle e médecin qui décide de l’opérer. Pichon ne se réveille toujours pas. Le médecin essaye un dernier remède : il lui fait péter un pétard entre les fesses ; Pichon se lève, plus gaillard que jamais.

  • Costume
  • Caban le patron : bleu de travail, chemise blanche, cravate, béret, gros portefeuille, gros livre de comptes et une grosse paire de lunettes.
  • Popon l’ouvrier : bleu de travail (pantalon, veste), béret
  • Pichon l’apprenti : bleu de travail (salopette), casquette
  • Dança / Danse

Los Cauterèrs

10. Los bohèmis / Les bohémiens

  • Ròtle / Rôle

C’est une « tribu bohémienne » avec une reine et un seigneur, chef de la bande, qui raconte ses exploits. Ils sont arrogants et provoquent des désordres. Ils tiennent des propos grossiers et sont vulgaires dans leur comportement. Ils  enlèvent femmes et enfants.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Les femmes prédisent l’avenir en lisant dans les lignes de la main des spectateurs.

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle

Dab los crestadors

Pendant la castration du cavalet, 2 ou 3 d’entre eux se précipitent sur les testicules (deux pommes de terre jetées en l’air) avant de s’enfuir.

Jòc de ròtle n°3 / Jeu de rôle

Des bohémiens se disputent une unique fiancée : Charmantina. Après une discussion animée ils conviennent d’un jeu : leur chef trace une ligne au sol. Les prétendants lancent une pierre chacun à leur tour. Celui qui arrive le plus près de la ligne « remporte » la fiancée. Mais une de ses amies rapproche la pierre du garçon préféré. Le sort s’étant prononcé, le chef la « donne » à son ami.

  • Costume

Hommes : chemise à fleurs, foulard sur la tête ou chapeau cuir, boucles d’oreilles, gros ceinturon…

Femmes : jupes longues, châles, foulard sur la tête, cartes à jouer, boule de cristal.

11. Los cosinèrs / Les cuisiniers.

  • Ròtle / Rôle

Ils taquinent les gens avec une vessie de porc, pattes de poulet… pendus au bout d’une grande fourchette. Ils ont des marmites contenant des préparations douteuses qu’ils essaient de faire goûter au public.

  • Costume

Habits de cuisinier, toque et accessoires : fourchettes, louches, casseroles….

  • Dança / Danse

La Matelòta

12. Los perrequèrs / Les chiffonniers

  • Ròtle / Rôle

Ils tirent une carriole surchargée d’habits et de ferraille qui ne cessent de tomber et qu’ils empilent en permanence. Ils ramassent aussi les plumes de canards et d’oies ainsi que les soies des cochons.

Ils crient : « Perrecs e plumas »

  • Costume

Oripeaux, sacs de plumes, carriole remplie de ferrailles

13. Los ramonaires / Les ramoneurs

  • Ròtle / Rôle

Ils s’appellent Ramon et Ramoneta. Ils portent une petite échelle, un hérisson ou une tresse de lierre. Ils ramonent tout ce qui peut être ramoné…

Ils grommèlent sans cesse et « s’engueulent » en permanence sur la façon d’actionner le hérisson.

  • Costume

Visage et vêtements de travail noirs de suie, hérisson, petite échelle. Foulard noué sur la nuque.

14. Los mestieròts / Les petits métiers

Lo barbèr o perruquèr / Le barbier-coiffeur

  • Ròtle / Rôle

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

Dab lo mètge

Il installe une personne du public (un complice) sur un caisheton / tabouret pour la raser. Il lui noue une grande serviette autour du cou, la savonne avec beaucoup de mousse à raser et la rase avec un grand rasoir en bois. Malencontreusement, il lui tranche la gorge. Le mètge-Culape / médecin accourt et après divers essais infructueux pour la ranimer, la ramène à la vie en glissant du papier enflammé dans sa braguette.

  • Costume

Cheveux gominés, blouse blanche, serviette blanche sur le bras, grand rasoir en bois, énorme blaireau, énorme seau de mousse à raser. Un fauteuil sur roulettes

Charlatan / Charlatan

  • Ròtle / Rôle

C’est un personnage véreux, louche. Il s’enquiert de la santé des gens et donne des consultations fantaisistes en prescrivant des remèdes loufoques. Il a un compère, qui joue au malade, qu’il guérit promptement.

Il tire une carriole et cherche vainement à caser ses remèdes et onguents de pacotille, invraisemblables, dont personne ne veut et auxquels personne ne croit (fèves magiques, élixirs divers et infâmes, poudres de sa composition etc…). Il porte un gros livre sous le bras. Entre ses prises de paroles, il agite nerveusement une clochette.

  • Costume

Un grand manteau noir, un grand chapeau, un gros livre et une carriole.

Lo fotografe / Le photographe

  • Ròtle / Rôle

Il photographie les gens du public. Il les fait poser et il les arrose d’eau avec un pistolet à eau camouflé sous le rideau noir de son ancien appareil photo.

  • Costume

En citadin style anglais avec appareil photo sur pied.

Lo molièr / Le meunier

  • Ròtle / Rôle

Il porte des sacs de farine sur son âne à qui il parle et donne du vin à boire. Il siffle de contentement.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

Dab los ciraires e brossaires

Il se bagarre avec los Ciraires e Brossaires qui lui volent la farine pour alimenter leur commerce. Il leur donne des coups de flinga / badine.

Costume

Chemise paysanne blanche couverte de farine. Foulard de tête blanc.

Un âne, un sac rempli de sciure, une flinga.

Los ceraires e brossaires / Les cireurs et brosseurs

  • Ròtle / Rôle

Jòc de ròtle dab lo molièr / Jeu de rôle

Ils volent de la farine au meunier qui les corrige à grands coups de flinga.

Ils brossent les gens qu’ils ont poudrés de farine et leur cirent les souliers.

En partant ils présentent leur dineròla / sébile.

  • Costume

Veste noire droite en satinette. Boite à cirage pour s’asseoir.

Los mendicaires / Les mendiants

  • Ròtle / Rôle

Un couple : l’homme, faux aveugle joue de l’accordéon, sa femme fait la manche.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle

Tout en jouant de son instrument, l’homme surveille attentivement les dons des passants. Quand ceux-ci sont dérisoires, il s’en prend au donateur, trahissant sans vergogne son soi-disant handicap.

  • Costume

Manteaux rapiécés, écharpes, chapeaux.

Lo porta-jules / Le porte pot de chambre

  • Ròtle / Rôle

Il porte un pot de chambre. Il s’assied dessus. Il montre le contenu aux spectateurs : une saucisse flotte dans du vin. Il trempe une longue plume dans le liquide et badigeonne les gens. Il n’hésite pas à faire semblant d’uriner sur leurs pieds…

  • Costume

Il est vêtu d’une chemise de nuit blanche, d’un bonnet de nuit. Il a une chandelle et un pot de chambre. Un système bouteille-durite permet de simuler la miction.

Lo curat e la goja / Le curé et la bonne

  • Ròtle / Rôle

Il feuillette un livre de messe avec des photos « légères ». Il baptise, confesse, prie à haute voix, à la demande. Il peut y avoir des enfants de chœur et des bonnes sœurs enceintes dans ce groupe. Il « s’occupe » de sa bonne.

  • Costume

Une soutane et un livre de messe, une croix avec une femme à la place du Christ.

Los panissaires / Les boulangers

  • Simbolica / Symbolique

Le partage.

  • Ròtle / Rôle

Des bissacs avec des pains. Ils en distribuent des morceaux au public. Les femmes ont de « grosses miches » et aguichent les maquignons et les hommes.

  • Costume

Pantalon blanc, tricot de corps blanc, calot ou foulard sur la tête et foulard noué au cou, visage et mains enfarinés.

Lo gasetèr / Le colporteur de nouvelles

  • Ròtle / Rôle

Il lit les journaux à haute voix et propage des nouvelles parfois fantaisistes pour attirer l’attention des gens. Il vend des almanachs, des carnets de chansons mais aussi des pubs gratuites…

  • Costume

Casquette, veste, pantalon court et chaussettes en laine.

Il a une bicyclette ou une carriole.

Lo lunetaire / Le lunetier

  • Ròtle / Rôle

Il vend des lunettes de toutes sortes : bajaulas, clucas.

Jòc de ròtle / Jeu de rôle :

Pour vendre ses lunettes, il fait lire des textes écrits tout petit qui justifient de changer de lunettes. Il propose une paire exceptionnelle sans verre et fait lire à son client un texte écrit en grosses lettres. L’affaire est conclue.

  • Costume

Costume étriqué et très grosses lunettes.

Calé sur son ventre, il porte une caissette à lunettes suspendue à une courroie. Il a un miroir.

Lo crofetaire / Le colporteur de marchandises

  • Ròtle / Rôle

Marchand ambulant qui vend de tout. Il pousse un coffre à roulettes plein de mercerie, de sous vêtements, de trésors de toutes sortes. Il y plonge tête la première pour trouver l’objet indispensable.

  • Costume

Blouse grise, béret, le mégot, le crayon à l’oreille…

Lo lobatèr / le chasseur de loups

  • Ròtle / Rôle

Il chasse les nuisibles. Il place des pièges. Il porte des peaux de divers animaux en suspend à sa taille.

  • Costume

Peaux sur la tête et le dos. Pièges et peaux d’animaux.

Lo crabèr / Le chevrier

  • Ròtle / Rôle

Il mène son troupeau de chèvres. Il peut avoir un bouc.

  • Costume

Camisole bleue, béret, une chèvre, un caisheton, un pot à lait, une flûte de pan.

Los escobaires / Les balayeurs

  • Ròtle / Rôle

Ils balaient et râlent après les gens qui les gênent dans leur travail. Ils tchatchent beaucoup.

  • Costume

Style « vamp » ou cantonnier

15. Las broishas / Les sorcières

  • Ròtle / Rôle

Elles jettent des sorts en piquant des poupées avec des aiguilles.

Elles ont des balais démanchés ; les unes tiennent le manche, les autres le balai. Par la rencontre des deux, elles miment l’acte sexuel.

  • Costume

Habit de sorcière et balai, poupées et aiguilles à tricoter.

  • Dança / Danse

L’Escoba / La danse du balai

16. Los timponèrs / Les bringueurs

  • Ròtle / Rôle

Ce sont des fêtards qui sont de sortie.

  • Costume

Tenue débraillée : énorme cravate rayée ou à fleurs de travers, chemise tâchées sortie du pantalon, décoiffé.

17. Las aurostèras / Les pleureuses

  • Ròtle / Rôle

Engagées pour pleurer et chanter des auròsts / chants de deuil. Elles chantent des chansons légères.

  • Costume

Tout en noir, voilées de mantilles.…

18. Los pompièrs / Les pompiers

  • Ròtle / Rôle

Ils tirent une pompe à incendie et s’amusent avec des pompes à sulfater.

Ils actionnent leur sirène.

  • Costume

Ensemble blanc et longue veste rouge foncé avec revers noir

Chapeau à panache

Large baudrier et sabre, pompe à incendie, sirène à manivelle

Lo Panteon pirenenc / Le Panthéon pyrénéen

Los gigants e las cabòssas / Les géants et les grosses têtes

Ce sont les dieux et demi-dieux de la mythologie pyrénéenne, de la vieille religion d’avant le christianisme. Ces personnages géants sont présents dans les contes et légendes. Durant le carnaval ils paradent avec les grosses têtes. Ils sont gigantesques parce que, dans la tête des gens, les dieux, les héros, les monstres, sont toujours d’une taille extraordinaire. Ont-ils existé ? A peine posée cette question fait sourire. Pour l’anecdote, retenons que la Bible nous en signale plusieurs fois l’existence ; ils auraient été tous anéantis lors du déluge. Une légende pyrénéenne dit aussi qu’ils seraient les descendants des Atlantes rescapés de l’Atlantide, le continent englouti.

1. Los Gigants / Les Géants

Milharis

Un très vieux berger de 999 ans gardait ses brebis, en montagne, du temps où elles n’étaient jamais enneigées. Quand la neige tomba pour la première fois, il demanda à un de ses fils d’en faire une boule et de la renvoyer vers les sommets. Son fils se trompa et l’envoya vers le bas. Depuis il neige jusque dans les vallées. Pour retrouver de l’herbe verte, il fallut qu’il descende avec sa famille et s’installa près d’une source d’eau chaude.

Mulat Barba / Autre sage

Ce patriarche paysan, aveugle, avec sa longue barbe, son béret et sa faucille, cultivait des champs de blé sur la montagne avant la dernière glaciation. Quand la neige, qu’il ne connaissait pas, fit son apparition, il savait qu’elle annonçait un temps nouveau : celui du christianisme. Ne supportant pas cette idée, il demanda à ses fils de le tuer et de l’enterrer, tout la haut, sous des pierres. Ces derniers descendirent ensuite dans la vallée pour enseigner aux hommes la culture du blé.

Lo Becut / Le Cyclope

Ce géant vit dans le haut des vallées où il garde un troupeau de moutons aux cornes d’or. Il n’a qu’un œil au milieu du front mais a une vue perçante. Malheur à celui qui tente de lui voler un animal pour récupérer l’or de ses cornes.

Boc Negre / Le bouc Noir

C’est la personnification du diable. Le diable est une invention du christianisme qui a transformé tous les anciens dieux en démons. C’est ainsi que le dieu Pan est devenu le Boc Negre avec sa compagne la Craba Roja, la chèvre couleur du feu de l’enfer. Ils possèdent les ponts, dits du diable, les eaux dormantes, les lacs créés par Dieu pour engloutir les villages païens ; le lac d’Estaens est un de ceux-là. Le Boc Negre, maître des sorcières,  est responsable des orages, de la grêle, des intempéries.

2. Las Cabòssas / Les Grosses Têtes

Elles représentent les génies du logis, des êtres invisibles mais omniprésents dans la vie quotidienne.

Trufandec / L’espiègle

Le blagueur, le moqueur ; s’il protège les maisons, son passe temps favori est de taquiner les maîtresses des lieux en leur faisant rater toutes leurs recettes.

Òs en cama / Os en jambe

Passe son temps à égarer les objets de la maison. C’est lui le responsable de toutes les disparitions dues à l’étourderie et au désordre.

Sarra cachau / Serre les dents

Responsable de tous les bobos que l’on peut se faire : une entaille avec le couteau, une petite chute, se coincer les doigts…